La « Sainte-Cath » aux piétons

17 Sep

piétons

C’est le scoop du jour de La Presse : la rue Sainte-Catherine devrait devenir piétonne entre l’avenue Papineau et la rue De Bleury. Le bilan de la piétonnisation du tronçon Berri-Papineau, évoqué sur ce blogue en mai, fait état d’une satifaction globale des commerçants, des résidents et des touristes. C’est bien sûr une excellente nouvelle pour tous ceux qui espèrent retrouver un centre-ville à visage humain.

Bien entendu, la proximité des élections n’est pas étrangère à cette annonce, mais il faut reconnaître qu’elle s’inscrit dans une tendance générale qui dépasse largement l’échelle de notre île…

D’autre part, une étude dévoilée récemment par le maire Tremblay confirme la faisabilité et la rentabilité d’un réseau de tramway à Montréal, une autre façon intéressante de garantir l’accès au centre-ville tout en réduisant la présence automobile.

Publicités

Le tram selon Projet Montréal

4 Déc

Projet Montréal

C’est hier, 3 décembre, que le parti politique municipal Projet Montréal a dévoilé sur son site Web sa vision du futur tramway montréalais. Richard Bergeron, urbaniste et aspirant-maire, fait l’apologie du renouveau de ce mode de transport, qualifié de moyen de réinventer la ville, et illustre sont projet urbain avec plans et visuels plutôt alléchants.

Cœur de cette présentation, le document Réussir le retour du tramway à Montréal (PDF) résume l’enjeu et démontre l’ambition de l’équipe. Les concepteurs nous offrent une démonstration de faisabilité sur trois artère stratégiques : le boulevard René-Lévesque, le boulevard Notre-Dame Est, et l’avenue du Mont-Royal. Cette dernière a même droit à un traitement de faveur, puisque Projet Montréal envisage deux aménagements, dont un qui exclut toute circulation automobile !

Voilà donc un projet qui affirme une vision audacieuse, au risque de se mettre à dos certaines catégories d’usagers, principalement les défenseurs de l’automobile. Mais le choix qui consiste à privilégier les transports en commun et les déplacements non motorisés recoupe largement les principes de notre code de la rue.

Les élections municipales sont dans moins d’un an – eh oui ! – et on mesurera à cette occasion la réaction collective à ce genre de propositions.

(Merci à Seb pour l’info)