Le bon côté de la récession?

6 Fév

Équiterre

Je sors momentanément ce blog de son hibernation pour relayer quelques bonnes nouvelles dans l’actualité un peu morose de ce début d’année.

D’ailleurs, si quelqu’un risque de profiter de la crise qui semble freiner la consommation, ce pourraient être les piétons, les cyclistes, les coureurs et autres adeptes du transport gratuit ! Même le réseau de transport en commun devrait logiquement bénéficier du désamour de nos concitoyens pour leurs voitures…

Bref, le bon côté de la récession, c’est qu’elle nous contraint, individuellement et collectivement, à surveiller et à restreindre notre consommation.

*

Plus concrètement, l’organisme Équiterre vient de faire paraître son bulletin consacré au transport écologique, et, si on n’y parle pas encore du code de la rue, plusieurs faits retiennent l’attention.

L’essor remarquable des transports en commun de la grande région de Montréal, dû, entre autres choses, à «l’augmentation des coûts de l’essence et de la conscientisation de la population aux enjeux écologiques».

– La promotion très claire des alternatives à l’auto-solo par la Société des Transports de Laval.

– Au provincial, les nouveaux crédits gouvernementaux pour l’amélioration du service dans les transports en commun.

– Le succès du test de piétonisation de la rue Sainte-Catherine qui a eu lieu l’été dernier, et dont les résultats contredisent ceux qui pensent encore que la fréquentation baisse quand les autos ne passent plus !

– Un peu plus loin, un coup d’œil à New York, qui veut faire plus de place au vélo. Si eux peuvent le faire…

– … sans oublier la raison d’être de ce bulletin : la promotion du cocktail transport, ou l’art de repenser ses déplacements en réduisant son empreinte écologique.

*

À croire que les bonnes idées germent sous la neige… Bon hiver !